Enquête à Rimouski

6 AVRIL 2021 NOUVELLES

Il n'y aurait pas d'fin d'heures chez Rimouski Nissan

La rumeur qui circule (elle circulerait en Maxima 2021 semble-t-il, parce qu’elle trouve ce véhicule très confortable, sportif et luxueux) a forcé le directeur général Guillaume Michaud et le directeur des ventes Philippe Murray à rencontrer les journalistes du blogue Racines du racing, de la télévision de Montevideo et du Car Wash Ington Herald. La rencontre aurait eu lieu chez Presto Pizzeria, autour d’une pizza aux fruits de mer extra fromage de format Papa. Une tournée générale de tarte au sucre aurait même été nécessaire afin d’aller au bout de cette fausse route.

Prenant la parole d’entrée de jeu, Guillaume Michaud a tenu à défendre l’intégrité de son équipe : « Chez Rimouski Nissan, on travaille très fort pour offrir le meilleur service à la clientèle qui soit et nos mécaniciens ne comptent pas leurs heures lorsqu’il faut réparer et entretenir les véhicules de notre clientèle selon les plus hauts standards de Nissan. Bien sûr, on travaille dans une ambiance agréable, les blagues sont fréquentes, mais toujours de bon goût, ce qui peut donner l’impression que faire rouler l’Est du Québec en Nissan est une partie de plaisir… C’est l’fun, mais chaque minute compte! ».

Quand Philippe Murray interroge les journalistes ainsi : « Quand vous dites qu’on n’a pas d’fins d’heures, vous ne voulez pas plutôt parler de… Pathfinder ? », les mâchoires des interlocuteurs demeurent ouvertes plusieurs secondes, ce qui permet de constater que chez Presto Pizzeria, ils sont généreux en fruits de mer et en fromage.

« C’est vrai que bien assis dans le siège du conducteur à 6 réglages manuels d’un Pathfinder, avec son puissant moteur V6 3,5L 284ch, sa boîte Xtronic, son contrôle dynamique du véhicule et de la place pour 7 passagers, on voit pas l’temps passer! »

Pourtant, cette conversation entre des membres de l’équipe avait été envoyée aux médias:

Guy : Claudette, je vais quitter un peu plus tôt ce soir avec Vincent et Fred. Si on veut nous rejoindre, tu peux donner nos numéros de portables.

Claudette : Vous êtes maîtres de vos horaires les gars. Tant que les clients entrent et sortent d’ici avec le sourire, tout le monde est content. Vous faites quoi ?

Vincent : Max à l’esthétique nous a préparé un Pathfinder Platine à 4 roues motrices … faque on s’en va tester ce monstre dans l’bois.

Frédérick : C’est important qu’on comprenne parfaitement ce que l’on vend.

Claudette : Ben oui ben oui les tit’z’enfants! Allez jouer dans la bouette pis faites confiance à tante Claudette pour s’occuper de vos rendez-vous.

Guy : T’es pas une tante, t’es comme une mère pour nous!

Frédérick : Vite Guy, j’ai promis à la gang qu’on passerait avant la fin de l’heure.

Claudette : La gaaannnggg???

Vincent : Ben, si on n’utilise pas le Pathfinder à pleine capacité, soit sept passagers, c’est pas un vrai test de conduite effectué selon les règles de l’art.

Claudette : T’as ben raison. Faut tester, pis faut tester masqués!

En raccompagnant en Pathfinder vers l’aéroport tous les membres des médias, avec leurs équipes techniques, leurs volumineux équipements et 4 Mama smoked-meat extra champignons, Guillaume Michaud n’a pu s’empêcher de livrer cet aveu : « Vous savez, on est des passionnées d’automobiles chez Rimouski Nissan et plus on passe de temps avec les gens à leur présenter les véhicules Nissan, plus on apprécie l’ambiance du 770 boulevard St-Germain Ouest et tous les paysages des routes de la région. Le temps pour nous, c’est pas de l’argent : c’est plus de rires, plus de réponses aux questions des gens, plus d’étonnements lors des essais routiers quand notre clientèle découvre les performances Nissan. »

Partager:
Partager sur Facebook Partager sur LinkedIn Partager sur Twitter Partager par courriel

Nouvelles récentes

Plusieurs mois avant l’accouchement, en auscultant les rondeurs d’Huguette Tétreault-Fine, la sage-femme s’était exclamée « Le p’tit écornifleux écoute aux portes!

Une enquête révèle que chez le concessionnaire Rimouski Nissan, il n’y aurait pas de fin d’heures pour les propriétaires de Pathfinder

Au moment où le docteur Béland vit le visage du bébé apparaître entre les jambes de sa mère, lui faire un clin d’œil et retourner bien au chaud dans son abri des 9 derniers mois, il crut halluciner.